Une alimentation saine et de bon sens alliée à une activité physique régulière plus efficace que des régimes frustrants et privatifs

 Pour maigrir, une alimentation variée, sans interdit, basée sur les recommandations nutritionnelles, est plus efficace à long terme que les régimes commerciaux « frustrants » type Dukan, selon l’étude NutriNet-Santé, débutée il y a 3 ans, qui pointe aussi « la dictature du poids » dans notre société. Cette étude, portant sur 18 188 nutrinautes, s’intéresse à la durabilité des résultats obtenus par les différentes méthodes d’amincissement ainsi qu’à la frustration engendrée par ces dernières.

  • ·         Les mauvais élèves : les régimes « bricolés », Dukan et Cohen

Lorsqu’on en vient aux résultats, le verdict est sans appel : les régimes les plus restrictifs sont bien sûr les plus difficiles à tenir, mais aussi les moins efficaces après 6 mois. Concernant les régimes « faits maison » recourant à la complémentation alimentaire ainsi qu’aux aliments « light », seuls 40,5% des personnes les ayant suivis les déclarent efficaces à long terme et près de 46% les qualifient comme difficiles à tenir. Pour les régimes Dukan et Cohen, une personne sur deux les considère comme inefficaces après 6 mois, mais le régime Cohen n’est considéré comme dur à tenir que par 22,3% de ceux l’ayant essayé, contre 43% pour Dukan.

Pour Erwann Menthéour, ancien cycliste professionnel et créateur de la méthode Fitnext, ces résultats n’ont rien d’étonnant : « Je pense qu’il n’y a pas de surprises dans cette étude, qui ne fait que confirmer ce qu’on entend depuis près d’un an, quand le vent a commencé à tourner pour ces régimes « vedettes ». Les méthodes basées sur la privation sont des solutions d’appoint : se gaver de protéines ou s’affamer peut donner des résultats spectaculaires à court terme, c’est indéniable. Malheureusement, le revers de la médaille laisse un goût amer : promouvoir une alimentation, disons-le sans tabou, déséquilibrée est criminel et constitue pour moi un risque de santé publique. Et en dehors de ces préoccupations, la reprise de poids est quasi-inévitable : en privant votre corps trop longtemps, vous l’habituez aux périodes de disette, et il ne fera que stocker davantage dès que vous lui en donnerez l’occasion, en prévision de la prochaine pénurie. C’est comme ça qu’on entre dans le cercle vicieux des régimes à répétition : un tiers des femmes ont suivi au moins cinq régimes dans leur vie ! C’est tellement énorme que c’en est ridicule, mais on vit malheureusement dans une société qui fait l’apologie de la maigreur au détriment de la santé durable. La communauté scientifique n’a pas encore le recul nécessaire pour juger des graves conséquences de l’hyper-protéiné sur la santé, mais le risque sanitaire est sérieux et les années à venir nous réservent à coup sûr de bien mauvaises surprises.» »

Denis Riché, spécialiste de la micronutrition et membre de l’équipe Fitnext, commente : « Ces régimes proposés sans discernement favorisent l’apparition de déficits qui, à terme, contribuent aux déséquilibres et au surpoids.»

  • ·         Un problème de psychologie

Le professeur Serge Hercberg (institut Inserm, université de Paris 13) coordinateur de l’étude, confirme ces propos : « La pression d’une certaine image du corps dans notre société fait que même des sujets de poids normal, ni obèses, ni même en surpoids, font des régimes: près de deux femmes sur trois (58%) de poids normal font des régimes.(…) Fait nouveau, même 27% des hommes de poids normal souhaitent maigrir. »

Pour aborder cet aspect fondamental au bien-être de tous, Erwann Menthéour, en élaborant la méthode Fitnext, s’est entouré d’une équipe d’experts de santé, mais aussi de psychologues. Il souligne : « Mon objectif n’est pas de faire perdre à mes coachés 15kg en un mois, ce qui serait d’ailleurs souvent dangereux. Mes deux priorités sont d’une part de leur permettre d’amorcer une hygiène de vie favorisant une santé durable et de les réconcilier avec leur corps, en leur apprenant à s’accepter sans vouloir ressembler à tout prix à ce qu’on peut voir partout à la télé, sur les affiches dans le métro… Je me souviens d’ailleurs qu’en 2009, je crois, la députée Valérie Boyer avait proposé un texte de loi pour signaler systématiquement les photos retouchées dans les magazines par une mention du style « cette photographie a fait l’objet de retouches… ». Une initiative que je trouve louable, mais qui n’a finalement pas reçu le support nécessaire. »

  • ·         La méthode la plus efficace : le bon sens !

A contrario, les meilleurs résultats sont obtenus par… le bon sens, tout simplement. L’alimentation « équilibrée » préconisée par la plupart des nutritionnistes, en plus d’être bien supportée par près de 75% des interrogés dans le cadre de cette étude, a permis la perte de poids la plus durable, pour 76% des adeptes de cette façon de se nourrir. Ne pas grignoter entre les repas, éviter les sucres rapides, le gras… La solution serait-elle si simple ?

« Presque ! », répond Erwann Menthéour. « D’expérience, les personnes qui ne connaissent pas Fitnext pensent qu’il s’agit d’un régime. Et là, je réponds que non. Fitnext est une méthode complète : on reprend le B-A-BA de la nutrition. Ce n’est pas l’alimentation préconisée par les nutritionnistes qui est anormale, mais plutôt le régime alimentaire qu’on a adopté dans nos sociétés industrialisées où l’on use et abuse de sucres rapides, de graisses pour lesquels notre organisme n’est normalement pas préparé. J’ajoute que si le fond nutritionnel est essentiel, la pratique sportive est elle aussi indispensable. La perte de poids passe par des mécanismes hormonaux qui sont activés par l’activité physique. »

  • ·         Le sport : le grand oublié de la minceur ?

Il apparaît au terme de l’étude que les personnes recourant aux régimes restrictifs n’augmentent en général pas leur activité physique  (seulement 39,2% pour les régimes commerciaux) alors qu’elles sont 57% à se mettre au sport en suivant les recommandations générales, ce qui peut expliquer les résultats supérieurs obtenus dans ces approches globales.

Erwann Menthéour confirme : « Je suis on ne peut plus d’accord : c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai voulu que Fitnext combine nutrition et relaxation, et que le programme soit complètement personnalisé, car nous ne sommes génétiquement pas tous égaux face à la balance, et nous ne commençons pas tous la méthode avec le même niveau sportif ! »

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le site change d’adresse

Le site change d’adresse

Chères toutes, chers tous, fidèles lectrices et lecteurs , visiteurs, followers et ami(e)s J’ai créé un nouveau blog CLARISSENENARD.COM ceci […]

Keep Cool® ouvre la 1ère escapade room sportive!

Keep Cool® ouvre la 1ère escapade room sportive!

L’enseigne de salle de fitness n°2 sur le marché français a été choisie par thecamp, campus international dédié à l’innovation […]

4 packs séjours ski pour partir l’esprit léger avec Belambra Clubs

4 packs séjours ski pour partir l’esprit léger avec Belambra Clubs

Ce n’est pas un secret, partir au ski n’est pas à la portée de toutes  les bourses, surtout lorsque l’on […]

Les bonnes résolutions…

Les bonnes résolutions…

Chaque année c’est la même chanson. Le passage au nouvel an est toujours un bon moyen pour prendre de bonnes […]

Décathlon décline la course à pied en 5 pratiques…

Kalenji Trail

Parce que chaque sportif a des besoins différents selon la spécificité de sa pratique et de sa localisation géographique, Décathlon […]

En 2017, 1 Français sur 2 adèpte du fitness

En 2017, 1 Français sur 2 adèpte du fitness

Le sport, c’est la santé ! À quelques semaines des traditionnelles bonnes résolutions de la nouvelle année, l’UNION sport & cycle […]

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmacie de Clavières
| mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...