Les cavaliers comparent volontiers l’événement à Wimbledon, « leur » Wimbledon : Aix-la-Chapelle est un phénomène à part sur le circuit international, un concours qui rassemble dans ses deux stades et sur ses trois autres sites, cinq disciplines équestres et plus de 300.000 spectateurs chaque année ce qui en fait le rendez-vous sportif le plus fréquenté d’Allemagne.

Un événement  qu’il faut avoir vu et vécu au moins une fois dans sa vie. Lors du Grand Prix Rolex, par exemple, étape du Grand Slam du même nom, où les 45.000 spectateurs du grand stade frémissent à l’unisson au fil des parcours. Il s’agit-là du seul Grand Prix au monde doté d’un million d’euros (environ 330.000 € au vainqueur) où seuls les 40 meilleurs cavaliers du monde – titrés, médaillés et sélectionnés au cours de la semaine – ont le droit de prendre part.

Les afficionados du dressage découvriront cette année un stade dédié agrandi, doté d’une nouvelle tribune sur le quatrième côté portant sa capacité à plus de 5000 places : un véritable temple de la discipline où, là-aussi, il est encore plus important d’inscrire son nom au tableau d’honneur (en entrée de piste du saut d’obstacles) que de viser la dotation (qui est pourtant de 150.000 € dans la Kür finale du dimanche, ce qui constitue également un record mondial.)

Gagner à Aix-la-Chapelle est un grand moment dans la vie d’un cavalier, qu’il soit de dressage ou de saut d’obstacles, mais aussi de concours complet, meneur ou voltigeur car ce sont ces cinq disciplines qui sont proposées sur l’immense complexe de la Soers, cette année du 10 au 20 juillet. Dix jours de célébration du cheval et du sport à son plus haut niveau baptisés fort pertinemment « Festival mondial des sports équestres » (Weltfest des Pferdesports) où les visiteurs passent des journées entières à déambuler d’une discipline à l’autre, croisant les champions, flânant dans les stands de l’immense village commercial où l’on « trouve de tout » et surtout des coins conviviaux pour se restaurer et refaire les parcours autour d’une bonne pils ! Une ambiance unique et festive que l’on ne retrouve effectivement que sur les très grands événements sportifs style Wimbledon ou Roland-Garros !

Chaque année, le concours est enrichi de « bonus » comme, pour cette édition 2014, un concert « Cheval & Symphonie » avec l’orchestre philarmonique d’Aix-la-Chapelle  au grand complet et, sur la piste, notamment le Français Jean-François Pignon : les artistes équestres français sont en effet une référence dans ce domaine. Un spectacle musical qui a tout de suite séduit le public au point qu’à la séance du samedi 12 juillet, qui s’est remplie en quelques jours, une session supplémentaire a dû être ajoutée le vendredi 11 juillet (billets à réserver sur www.chioaachen.com)

L’enjeu sportif

Remporter le Grand Prix Rolex ou la Coupe des Nations Mercedes-Benz est donc une référence importante dans la carrière d’un cavalier de saut d’obstacles. L’an dernier, Patrice Delaveau est passé tout près de cette victoire avec Orient Express*HDC et sa déception affichée en conférence de presse, malgré sa troisième place, en disait long sur l’importance d’une telle victoire dans ce stade historique où le premier Grand Prix  s’est couru en 1927. Depuis la victoire de Marcel Rozier en 1971, aucun cavalier français n’a réussi à remporter cette épreuve mythique. Hervé Godignon a réussi à se hisser trois fois sur le podium, Roger-Yves-Bost deux fois (deuxième), Michel Robert, Kevin Staut et Patrice Delaveau, une fois. Si près, mais si loin ! Si un Français venait à remporter ce Grand Prix cette année, il serait un héros dans le monde du cheval, un succès qui a pratiquement la même valeur que n’importe quel titre mondial.  Même le Champion olympique, le Suisse Steve Guerdat en rêve : « Il y a encore tellement de choses que j’ai envie de gagner à commencer par le Grand Prix d’Aix-la-Chapelle : je ne pourrai pas arrêter ma carrière tant que mon nom ne sera pas inscrit au tableau en entrée de piste. »

La victoire dans la Coupe des Nations Mercedes-Benz est tout aussi prestigieuse pour une fédération et cette année, elle le sera d’autant plus qu’Aix-la-Chapelle est sortie du circuit Furusiyya FEI afin de pouvoir inviter les nations de son choix… autrement dit, les meilleures ! Inutile de dire qu’il s’agira ainsi d’une répétition générale avant les Jeux Equestres Mondiaux, un premier round d’observation où ces équipes auront à cœur de marquer leur territoire. « C’est important d’envoyer la plus forte équipe possible à Aix-la-Chapelle, souligne le sélectionneur suisse de l’équipe de France, Philippe Guerdat et père du précédent. Cela reste une obsession pour un chef d’équipe de gagner cette épreuve qui est le Roland-Garros, le Badminton ou le Paris-Roubaix des cavaliers. »

La France a réussi à se sortir victorieuse à quatre reprises de cette Coupe des Nations qui se joue désormais le jeudi (16 juillet en 2014) en nocturne : en 1980, 1990, 2009 et 2012, les trois dernières fois avec le Champion d’Europe, Roger-Yves Bost, en son sein.

A propos de Championnat d’Europe, il faut souligner qu’Aix-la-Chapelle recevra en 2015 les Championnats d’Europe de ces cinq disciplines en une unité de lieu et de temps (du 11 au 23 août 2015) et pour lesquels il ne faut pas tarder à réserver ses billets et à découvrir sur la page www.facebook.com/aachen2015

La Suisse, partenaire 2014

Steve Guerdat, Philippe Guerdat… La Suisse sera très présente lors de cette édition 2014. D’autant plus présente qu’elle a été choisie comme pays partenaire. Ainsi, la Suisse sera présente tout au long de l’événement avec ses traditions équestres ou non, les yodels, les cors des Alpes, les attelages de Franche-Montagne (il y aura quarante représentants de cette race de Trait du Jura) et autres lanceurs de drapeaux qui prendront notamment part à une grande parade. La Haras National d’Avenches déléguera son célèbre attelage à sept chevaux et le Dragon de Berne présentera sa non moins célèbre formation montée. « De la Suisse à l’état pur, » assure Carl Meulenbergh, le président du Comité d’organisation d’Aix-la-Chapelle. Et bien sûr les fameuses vaches Simmentaler seront de la fête ! La tradition suisse, et sa gastronomie, seront également à découvrir dans le village suisse qui sera implanté pendant les dix jours.

La Suisse et Aix-la-Chapelle, c’est une vieille histoire d’amour. L’an dernier, Janika Sprunger avait pris la seconde place du Grand Prix Rolex. Avant elle, trois cavaliers avaient réussi à remporter cette épreuve tant convoitée : Paul Weier (1973), Willi Melliger (1983) et, plus récemment Markus Fuchs (2004). La Suisse a remporté la Coupe des Nations Mercedes-Benz à cinq reprises, toujours supportée par des fans qui, traditionnellement font le déplacement en grand nombre!

Enfin, ce lien très fort entre la Suisse et le CHIO Aix-la-Chapelle, se matérialise par la fidélité de l’horloger genevois Rolex via notamment le Grand Slam Rolex de saut d’obstacles. Cette alliance entre les trois concours majeurs que sont Aix-la-Chapelle, Calgary/Spruce Meadows et Genève est unique dans ce sport. Un défi dont rêve tous les cavaliers : remporter les trois Grands Prix les plus prestigieux de la planète. Un rêve que peuvent caresser certains cavaliers français comme Patrice Delaveau, troisième l’an dernier

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le site change d’adresse

Le site change d’adresse

Chères toutes, chers tous, fidèles lectrices et lecteurs , visiteurs, followers et ami(e)s J’ai créé un nouveau blog CLARISSENENARD.COM ceci […]

Keep Cool® ouvre la 1ère escapade room sportive!

Keep Cool® ouvre la 1ère escapade room sportive!

L’enseigne de salle de fitness n°2 sur le marché français a été choisie par thecamp, campus international dédié à l’innovation […]

4 packs séjours ski pour partir l’esprit léger avec Belambra Clubs

4 packs séjours ski pour partir l’esprit léger avec Belambra Clubs

Ce n’est pas un secret, partir au ski n’est pas à la portée de toutes  les bourses, surtout lorsque l’on […]

Les bonnes résolutions…

Les bonnes résolutions…

Chaque année c’est la même chanson. Le passage au nouvel an est toujours un bon moyen pour prendre de bonnes […]

Décathlon décline la course à pied en 5 pratiques…

Kalenji Trail

Parce que chaque sportif a des besoins différents selon la spécificité de sa pratique et de sa localisation géographique, Décathlon […]

En 2017, 1 Français sur 2 adèpte du fitness

En 2017, 1 Français sur 2 adèpte du fitness

Le sport, c’est la santé ! À quelques semaines des traditionnelles bonnes résolutions de la nouvelle année, l’UNION sport & cycle […]

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmacie de Clavières
| mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...