564287_428612927175207_743702324_nDepuis 2006, l’association les « Matelos de la Vie » invitent les enfants malades, en rémission ou hospitalisés, à partager une aventure maritime, éducative et interactive. Cette année, elle propose encore 2 croisières sur la côte atlantique. VOTEZ et OFFREZ leur des milliers d’étoiles dans les yeux. Mieux encore DONNEZ leur 2 FOIS plus de rêve en votant une fois par Facebook ( https://www.facebook.com/matelotsde.lavie ) et une seconde par mail.  Pour aider les Matelots de la Vie a gagner ce prix, rendez-vous du 5 au 23 novembre sur le site de la Fondation Kronenbourg: http://social-sb.com/g/modulevote-fondation-kronenbourg… 

L‘expédition Matelots de la vie propose une aventure maritime dédiée aux enfants hospitalisés pour de longs séjours. Elle embarque des jeunes qui ont été confrontés eux aussi à des maladies ou des accidents graves. Ils sont les interlocuteurs privilégiés des enfants hospitalisés et partagent avec eux une expédition qui, à travers un jeu, les emmène à la découverte de cultures et de milieux naturels riches et variés. Les Matelots de la vie ont pour mission de communiquer leurs aventures et de faire participer les enfants en réalisant des films et un site Internet.

Reconquérir son autonomie 

Un voyage en mer est une formidable ouverture à travers des sensations uniques. Sur un bateau, on ressent la liberté, la force et l’authenticité de la nature au rythme lent de la voile. Sur un bateau, on fait partie d’un groupe qui partage une vie différente dans un lieu à la fois isolé et protecteur. 

Pour des enfants, qui ont vécu l’enfermement d’une chambre d’hôpital, la froideur des lieux dédiés à l’asepsie, la lenteur du temps dans l’immobilité d’un lit et la succession immuable des jours, la protection parfois assidue et persistante des familles, cette vie en mer est l’opposé nécessaire pour retrouver indépendance et autonomie.

C’est un des objectifs essentiels de l’expédition Matelots de la vie. Vivre sur un bateau, c’est créer la distance et le temps nécessaire pour retrouver et ré-assembler les composants d’une personnalité abîmée par la maladie ou l’accident.

Selon le médecin responsable du service d’Oncologie Pédiatrique de l’Hôpital de Nantes, l’enfant connaît souvent, pendant sa longue maladie des phases de régression affective avec perte de confiance, sentiment d’être anormal. Face aux dangers qu’il pressent, il se réfugie dans les bras protecteurs et anxieux de ses parents. Une fois, la guérison obtenue, il doit accomplir une véritable reconstruction personnelle. C’est un chemin difficile pour les parents comme pour l’enfant.

Réapprendre à vivre en groupe 

La vie à bord d’un bateau nécessite de s’oublier pour porter son regard au-delà de soi-même, vers l’horizon et vers les autres. Ici, à bord, chacun est responsabilisé à la sécurité et au bon déroulement de la navigation. 

Les jeunes matelots prennent leurs quarts, tiennent la barre, participent aux manoeuvres (selon leurs capacités physiques), assurent la veille, surveillent les alentours, reconnaissent terres et îles, tracent les routes maritimes. 

L’implication dans la vie à bord est également essentielle, que ce soit en mer ou à l’escale. Un bateau fonctionne bien si chacun démontre sa volonté de s’investir, de partager avec les autres. Il y a la préparation des repas, le ménage, les travaux d’entretien, tout ce qui rythme la vie d’une petite communauté.

Ainsi, à travers cette vie et l’investissement qu’elle demande, les Matelots de la vie prennent de la distance par rapport à leur propre histoire médicale. Ils sont alors disponibles pour écouter et réaliser que leur parcours n’est pas unique, que d’autres à bord ont pu, eux aussi, souffrir et douter de leur avenir.

Par cette démarche, chacun peut prendre la hauteur nécessaire pour mieux se comprendre et s’affirmer, dans un esprit de partage et de solidarité.

Jouer avec les enfants hospitalisés 

L’aventure est partagée avec des enfants hospitalisés les équipes médicales et les familles, de manière la plus directe et la plus vivante possible.  Ces échanges privilégiés ont pour but de favoriser la guérison des enfants en les projetant hors de l’hôpital dans une aventure dont ils sont les acteurs.  Des partenariats sont établis avec différents services pédiatriques, en particulier avec ceux où ont séjourné les enfants participant à l’expédition que se soit en France ou à l’étranger. 

L’expédition se déroule sous forme de missions traitant de thèmes liés à l’univers maritime et à l’environnement. 

Les « ordres de mission » quotidiens sont donnés aux Matelots par les enfants des hôpitaux partenaires, à travers des jeux-énigmes qu’ils doivent résoudre. Sans ces bonnes réponses, les Matelots ne peuvent progresser. 

Le contenu des énigmes est lié à l’environnement et à la biodiversité.

Ainsi : 

  • Tous les jours sur le site Internet de l’expédition, les enfants hospitalisés ont accès à l’énigme du jour qu’ils doivent trouver; 
  • Tous les 3 jours, ces enfants peuvent voir sur le site un film résumant le déroulement des missions que les Matelots ont réussi grâce à eux. 
  • A la fin des missions sur un thème, un film documentaire sur le thème est disponible sur le site. Ce film documenté est destiné à un large public et peut être utilisé comme support pédagogique.

Car ces Matelots de la vie ont un devoir : être les reporters de leur aventure pour la donner à ceux qui sont encore au fond de leur lit.

Un événement à l’hôpital 

Centré sur l’hôpital et la pédiatrie, le projet des « Matelots de la Vie » a pour ambition de créer au sein des services, une dynamique et une convivialité entre les enfants, les familles et l’équipe soignante et plus précisément de :

  • Créer un événement à l’hôpital au mois de juillet et au mois d’août ; 
  • Aider les enfants malades à mieux vivre leur hospitalisation en les impliquant, à travers un jeu, dans une aventure faite pour eux ; 
  • Faire rêver, donner de l’espoir à l’hôpital avec les images et les mots d’enfants guéris, qui font vivre et partager leur aventure : « malade ou guéri, ensemble pour soigner la Vie »; 
  • Favoriser par ce jeu, le dialogue et la complicité entre les enfants, les familles et les équipes soignantes ; 
  • Utiliser la parole de ces jeunes « Matelots » qui ont failli perdre la Vie et sont donc des témoins légitimes pour défendre les valeurs : « j’étais malade, je me suis battu, je suis guéri, la planète est malade, il faut se battre, elle peut guérir »; 
  • Montrer qu’au-delà de la maladie, l’hôpital est un lieu ouvert et sensible à l’environnement à travers ce projet porté par les enfants eux-mêmes. 

Pour dynamiser encore cette action, chaque hôpital partenaire doit réaliser un grand tableau mural illustrant les 2 mois d’expéditions. 

Ces tableaux sont l’objet d’un concours avec élection du plus beau tableau lors de la conférence de presse clôturant la saison.

Un autre regard pour découvrir la terre 

Au-delà de la vie sur le bateau, il y a le voyage et la découverte d’autres lieux et d’autres gens. 

Les escales sont préparées à bord grâce aux documents disponibles, aux connexions Internet, aux enseignants et aux scientifiques embarqués. 

Une fois à terre, il faut s’imprégner des lieux, établir le contact avec les populations locales, le personnel des conservatoires du littoral, écouter et comprendre. Effectuant un véritable travail d’investigation à travers les énigmes, les Matelots construisent, sous la conduite de professionnels, des reportages attrayants. Les thèmes relatifs à l’écologie de la planète sont largement développés. 

Les escales sont choisies en fonction de l’histoire, de l’environnement et des hommes qui les habitent.

Ces Matelots de la vie, qui ont appréhendé la précarité de la vie, sont porteurs d’enthousiasme et de dynamisme. Leur regard sur la nature et sur les hommes en est différent, à la fois plus riche et plus critique. Jeunes éco-citoyens, ils portent l’espoir d’une meilleure formation aux enjeux environnementaux pour leur génération.

L’objectif est de rendre compte des enquêtes menées par les jeunes matelots auprès des enfants hospitalisés, et de sensibiliser le plus large public à la protection de l’environnement.

Le bateau, lieu de rencontre 

La vie à bord s’enrichie de multiples rencontres, spécialistes de la faune marine, biologistes, ethnologues, historiens, écrivains. L’objectif est de renforcer, de synthétiser et de valoriser le contenu des messages élaborés par ces jeunes, à travers la résolution des énigmes. 

Le monde sportif est au rendez-vous, des coureurs au large partagent leur expérience de la course en équipage avec les enfants. Leur expérience de la course en équipage est très utile pour aider les enfants dans leur apprentissage de la vie communautaire.

Ainsi soutenus par ces personnalités, les Matelots de la vie sont des interlocuteurs encore plus crédibles pour faire passer leurs messages.

Comment vivre guéri sur une planète malade ? 

Vulnérables pendant de longs mois, ces enfants ont sans doute, plus que d’autres, pris conscience de la précarité de la vie et de la nécessité impérieuse de protéger la nature et les hommes. 

Durant ce voyage en Méditerranée, les thèmes des jeux et des énigmes illustrent cette nécessité. Les reportages devront: 

I. Faire rêver 

II. Faire découvrir des gens différents et authentiques 

III. Sensibiliser à la protection de l’environnement, ses richesses et sa fragilité 

Les messages délivrés par ces Matelots de la vie ont une maturité, une richesse et une intensité nourrie par une immense envie de vivre et le goût de se battre pour un mieux-être. 

Dans les thèmes développés, aucune allusion n’est faite aux maladies des jeunes, sauf si eux-mêmes souhaitent en parler.

Une navigation en toute sécurité 

Les préoccupations de protection de la nature peuvent être compatibles avec la modernité. C’est aussi ce que veut démontrer cette aventure. 

Durant le voyage, les enfants embarqués bénéficient d’une très bonne sécurité médicale. Le Docteur Jean-Yves Chauve organise le suivi médical à bord ainsi que la formation des adultes. Grâce à l’utilisation des moyens de transmission par satellite les plus évolués, la Télémédecine permet une relation régulière entre le médecin et le bateau. 

Jean-Yves CHAUVE est médecin généraliste, spécialiste de la course au large. Depuis près de 20 ans, il assure l’assistance médicale de la plupart des grandes compétitions françaises : Vendée-Globe, The Race, Route du Rhum, Transat Jacques Vabre, Solitaire du Figaro, Trophée Jules Verne. 

Spécialiste de la Télémédecine, il a participé à plusieurs projets Européens. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages destinés à aider des personnes isolées à se soigner en l’absence d’un médecin . 

La navigation à proximité des côtes est également un élément de sécurité. En cas de problème, un débarquement rapide est toujours possible. La relation privilégiée établie avec une Compagnie d’Assistance permet, si nécessaire, un rapatriement sanitaire dans les meilleurs délais. 

La sécurité et le bien-être – physique et moral – des enfants embarqués sont la préoccupation principale et constante de l’équipage adulte. Le calendrier, les escales et les navigations peuvent être modifiés si les conditions de sécurités ne sont pas réunies, notamment si les conditions climatiques deviennent hasardeuses, ce qui est rare en été, en Méditerranée. 

Le bateau est un exemple pour les technologies de médecine à distance. Les Matelots de la vie sont des usagers de cette pratique médicale qui limite les conséquences de l’éloignement entre patient et médecin.

Les moyens disponibles à bord permettent le recueil des éléments en symptomatologie, les examens complémentaires, la transmission de signaux et d’images, la réception de conseils médicaux à distance.

Le programme de l’expédition 

I – Raconter pour faire rêver 

Les navigations 

Tous les aspects de la navigation et de la vie à bord sont vécus de manière authentique et racontés avec force détails : faire à manger même si on a le mal de mer, entretenir le bateau, faire le point sur la carte, manoeuvrer les voiles, prendre les quarts… 

Des escales pour faire rêver… 

Une petite île isolée, où la nature se distingue par son exceptionnelle beauté qu’aucune habitation permanente ne vient perturber, c’est l’occasion pour les jeunes Matelots de la Vie de vivre les aventures de Robinson Crusoé à la recherche des trésors de la nature.

À la découverte du monde sous-marin 

Un masque, un tuba et des palmes, voilà qui suffit pour découvrir les fonds sous-marins… peut-être un coffre rempli de pièces d’or, des monticules de déchets ou l’algue tueuse… 

Des escapades nature 

Equipés de sacs à dos et de bonnes chaussures de marche, voici notre équipage parti sur les sentiers sauvages et méconnus à la recherche d’indices. Ces indices sont la solution des énigmes résolues par les enfants des hôpitaux.

Tous les jours, les enfants des hôpitaux ont rendez-vous avec les Matelots de la Vie pour apporter les réponses aux énigmes. Actifs et impliqués, ils vont vivre et rêver cette aventure, à travers les images et les témoignages qui leur sont transmis.

II – A la découverte des autres et du monde : 

Un vrai voyage, c’est de l’aventure et des découvertes. Équipés d’appareils photo et de caméras, les jeunes Matelots de la Vie mènent des enquêtes, pour trouver les réponses aux énigmes qui leur sont posées. Il faut interroger la bonne personne qui va donner la bonne réponse, découvrir des lieux qui recèlent des richesses cachées… 

Voici quelques exemples vécus lors des expéditions 2006 : 

« On apprend des choses tous les jours… aujourd’hui on a visité un site archéologique, hier, c’était une ferme à poisson.» Yannis 

« Il faut trouver le nom de l’ancien camp romain Chouingum entre Cemonum et Mariapacum . Il y a sûrement une histoire de Gaulois derrière tout ça … »  Réponse de l’énigme du jour livrée par e-mail :  « Il faut aller à Scandola la perle de la Corse » Olivier à l’hôpital de Liège

Chaque escale est l’occasion de se lier avec les habitants à qui nos jeunes matelots poseront beaucoup de questions. Quant aux réponses, elles les amèneront sûrement vers des découvertes imprévues…

III – A la découverte de l’environnement, ses richesses, sa fragilité : 

Le jeu est le prétexte pour observer, faire des recherches sur le terrain et prendre conscience des problèmes environnementaux. Les messages délivrés seront destinés à tous ceux qui suivent cette aventure. 

Exemple : L’observation des cétacés 

L’observation des cétacés et de leurs modes de vie permet d’aborder les problématiques et les solutions pour la survie des espèces. Durant les navigations et de façon systématique, les observations sont guidées de manière scientifique. 

« les dauphins … ils nageaient tout près du bateau et les baleines aussi ! A un moment on en avait une devant et une derrière, plus grande que le bateau qui faisait déjà 35 mètres. Ce sont les deuxièmes plus grosses baleines du monde ! » Gaëtan

Les questions d’environnement 

En liaison avec le Conservatoire du littoral et l’Office de l’environnement de la Corse, les thèmes s’intéressent à la diversité de la faune et de la flore, la protection des espaces naturels. 

« On mange bio, on ramasse les papiers sur les plages même si ce n’est pas nous qui les avons jetés. On prend nos douches avec moins de 5 litres d’eau et je continuerai à le faire après mon retour » Yannis. 

Les Matelots de la Vie ont pour mission de favoriser une meilleure connaissance de l’environnement en s’appuyant sur des reportages ludiques faits avec et pour des enfants afin de savoir mieux protéger la nature.

L’équipage de Matelots de la vie 

EN MER 

L’équipage du bateau : 

  • Un capitaine diplômé Patron de plaisance voile. 
  • Un second Maître d’équipage, chef mécanicien. 
  • Un matelot 

L’équipage adulte des Matelots de la Vie : 

  • Un professeur de l’éducation nationale qui organise le travail des enfants au niveau des enquêtes et des reportages. 
  • Un spécialiste des équipements informatiques et audiovisuels. Il est chargé de la gestion des communications par satellite. 
  • 2 coachs des enfants ayant des compétences médicales et éducatives. Les coachs ont un rôle d’interface entre les Matelots et les adultes du bord. 

À TERRE 

Un médecin responsable du suivi médical des enfants embarqués et des relations avec les hôpitaux et les familles. 

Une responsable de la coordination du projet et de sa logistique. 

L’expédition « Matelots de la vie » accueille également des scientifiques spécialistes des environnements et des cultures étudiées.

Les jeunes « Matelots de la vie » 

Le projet s’adresse à des enfants qui ont été confrontés à un problème médical ayant nécessité une longue hospitalisation. Les Matelots de la vie constituent deux équipages de huit enfants âgés de 12 et 15 ans, originaires de l’Union Européenne. 

Comment s’organise le choix des enfants ? 

Dans le contexte de la maladie, un dossier détaillé est transmis aux services de pédiatrie qui choisissent plusieurs enfants en fonction des critères définis. 

Après avis positif des familles, l’expédition est présentée aux enfants sélectionnés. Chaque enfant devra constituer un dossier lui permettant de se présenter, d’expliquer son désir d’embarquer et de définir ses motivations liées à l’étude de l’environnement (annexe 2).

Ce n’est qu’après ces démarches que l’équipe de l’expédition choisira d’intégrer un enfant dans l’équipage du mois de juillet, un autre dans l’équipage du mois d’août. Les équipages sont constitués de manière à respecter une mixité équilibrée.

Une fois déterminés à participer à l’expédition, les enfants sont préparés progressivement à leur embarquement. Selon l’évolution de la maladie, la décision de leur embarquement est prise en accord avec leurs équipes médicales, leurs familles et l’équipe de l’expédition.

COMMENT DEVENIR MATELOT DE LA VIE ?

Si tu as envie de participer à l’expédition « Matelots de la Vie« , il faut bien suivre les étapes suivantes…

  • Une motivation très forte !

Tout d’abord, il faut que tu sois très motivé(e) et que tu aies très envie de partager ton aventure avec les enfants des hôpitaux partenaires de l’expédition. Tous les jours de ce voyage, tu dois être plein d’énergie pour former un vrai équipage et pour être un acteur dynamique d’une découverte vivante de la Nature et des Hommes.

  • Un dossier pour te connaître…

Si tu es sûr de ta motivation, il faut que tu réalises un dossier en deux parties.

Dans la première partie, tu vas répondre à la question : qui es-tu ? Afin que nous puissions mieux te connaître, n’hésites pas à te décrire avec toutes tes qualités (et aussi tes défauts car on en a tous), tes passions, tes goûts, tes rêves…

Parle-nous aussi de ce que tu as envie d’être dans cette aventure, de ce que tu aimerais découvrir et vivre à bord du bateau.

Dans la deuxième partie, tu dois imaginer un voyage à bord du bateau, sous la forme d’un jeu, auquel tu participes avec les enfants des hôpitaux ainsi que les gens que tu rencontres durant ton périple. Montre-nous que tu as de l’imagination et de l’humour !

Le plus important : ton dossier doit être vivant, créatif et plein d’imagination ; il faut nous donner l’envie de t’embarquer !

L’équipe de l’association « Matelots de la Vie » étudiera ton dossier afin de déterminer si tu peux participer à l’expédition, et te donner une réponse par courrier (à la fin de ce mois).

  • Stage de formation…

Si ton dossier est retenu, nous te demanderons de participer, pendant les vacances de Pâques, à un stage de formation des Matelots de la Vie .

Durant cette semaine, tu apprendras beaucoup de choses ! 

Par exemple à utiliser une camera, à prendre des photos numériques, à écrire des textes pour raconter ton aventure et la partager avec les enfants des hôpitaux, à participer à des visioconférences…

Nous t’apprendrons également à former un vrai équipage en développant des relations d’amitié et de confiance très solides.

Les règles de sécurité et de vie à bord d’un bateau te seront expliquées afin que tu les comprennes bien et que tu puisses les assimiler.

Durant cette semaine de formation, tu seras placé dans des conditions similaires à celles que tu connaîtras à bord du bateau afin que tu apprennes à t’organiser pour participer à tous les aspects de l’expédition…

  • Deux équipages prêts à embarquer !

Ce stage permettra de former les deux équipages des 8 matelots de la vie qui participeront à l’expédition.

Pour toutes les questions et les informations auxquelles tes parents et toi-même désireraient avoir de réponses, n’hésite à pas nous contacter soit par courrier, soit par mail, soit par téléphone… 

A bientôt et bon courage pour la réalisation de ton dossier !

20950_100358716667298_3685712_n

  • Association « Matelots de la Vie »
  • 22 avenue de la Concorde
  • 44500 LA BAULE
  • amdv@hotmail.fr
  • Tel: 06 73 57 89 95
  • www.matelots-vie.com

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Le site change d’adresse

Le site change d’adresse

Chères toutes, chers tous, fidèles lectrices et lecteurs , visiteurs, followers et ami(e)s J’ai créé un nouveau blog CLARISSENENARD.COM ceci […]

Keep Cool® ouvre la 1ère escapade room sportive!

Keep Cool® ouvre la 1ère escapade room sportive!

L’enseigne de salle de fitness n°2 sur le marché français a été choisie par thecamp, campus international dédié à l’innovation […]

4 packs séjours ski pour partir l’esprit léger avec Belambra Clubs

4 packs séjours ski pour partir l’esprit léger avec Belambra Clubs

Ce n’est pas un secret, partir au ski n’est pas à la portée de toutes  les bourses, surtout lorsque l’on […]

Les bonnes résolutions…

Les bonnes résolutions…

Chaque année c’est la même chanson. Le passage au nouvel an est toujours un bon moyen pour prendre de bonnes […]

Décathlon décline la course à pied en 5 pratiques…

Kalenji Trail

Parce que chaque sportif a des besoins différents selon la spécificité de sa pratique et de sa localisation géographique, Décathlon […]

En 2017, 1 Français sur 2 adèpte du fitness

En 2017, 1 Français sur 2 adèpte du fitness

Le sport, c’est la santé ! À quelques semaines des traditionnelles bonnes résolutions de la nouvelle année, l’UNION sport & cycle […]

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmacie de Clavières
| mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...