Pour prévenir certaines maladies, retarder les effets du vieillissement, résister à la fatigue, lutter contre le stress… il faut se dépenser. Au quotidien, l’activité physique contribue au maintien d’une bonne santé. N’attendez plus, passez à l’action ! 

Qu’on se le dise : nous ne bougeons pas assez ! D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon une enquête de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), près d’une personne sur trois a un niveau d’activité physique inférieur au seuil minimum recommandé, sans compter que plus des ¾ de la population ne savent pas que l’équivalent d’au moins 30 minutes de marche rapide chaque jour  est nécessaire pour protéger sa santé. Bref, plus des 2/3 des Français sont sédentaires… Il faut dire qu’entre la voiture, les transports en commun, les ascenseurs, les escalators, les portes automatiques…la plupart des efforts physiques quotidiens sont réduits. Mais ce ne sont pas les seuls facteurs. Comptons également le nombre d’heures passées devant la télévision (2h30 par jour en moyenne), assis derrière un bureau à pianoter sur le clavier de son ordinateur, ou à table. En fait, la sédentarité ne correspond pas à l’absence d’activité, mais à un état dans lequel les mouvements sont réduits au minimum et la dépense énergétique proche de celle de repos. Ainsi, on peut-être un brin sportif et sédentaire à la fois. Une tendance de plus en plus forte dans notre société.

Secouez-vous !

Pratiquer un sport deux à trois fois par semaine, c’est un bon rythme pour entretenir sa condition  physique. N’oublions pas que les muscles représentent 50% du poids du corps, et que nous avons besoin d’exercice pour rester en forme. Plus le corps fournit d’effort, plus il devient vigoureux et résistant. A l ‘inverse, moins il est actif, moins il est apte à l’être. Une certaine détérioration apparaît : les muscles s’affaiblissent, les os perdent une partie de leur densité, les articulations se grippent et le système immunitaire se dégrade. Mais attention ! Une activité physique trop soutenue entraîne bien souvent des risques de blessure. N’alternez pas non plus les périodes d’arrêt et de reprise, c’est aussi néfaste que les régimes yo-yo. Soyez réguliers et progressifs. Surtout, continuez à bouger en dehors des séances d’entraînement. Chaussez vos baskets ou vos rollers pour aller travailler. Prenez votre vélo. A pied, évitez les ascenseurs et autres tapis roulants. Promenez le chien. Tondez la pelouse. Profitez de la moindre occasion pour bouger. Accumulés, tous ces petits efforts sont incroyablement efficaces. Tel est le message de la campagne nationale de promotion de l’activité physique qui met en avant l’un des repères du Programme National Nutrition Santé (PNNS) : « au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide chaque jour ». Car on sait que ce simple changement de comportement permet de prévenir les problèmes d’obésité, les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, le diabète, l’ostéoporose. Sans compter un effet bénéfique sur le bien-être psychologique.

Cela renforce le cœur

Tout effort physique consomme de l’énergie. Les muscles ont besoin d’oxygène et de molécules énergétiques qui sont apportés par le sang. Pour répondre à la demande, le cœur s’accélère, augmentant la flux sanguin. Grâce à l’entraînement, il va pouvoir se muscler et pulser une plus grande quantité de sang à chaque contraction. En envoyant davantage de sang, la fréquence cardiaque diminue. Le cœur ne s’emballe plus au moindre exercice. Autrement dit, un cœur en bonne santé et bien entraîné fait moins d’effort pour accomplir le même travail.

Améliore la circulation sanguine

Nous venons de le voir, c’est le cœur qui envoie le sang dans les artères et dans les muscles. Comment se fait le retour sanguin? Tout simplement par l’écrasement de la semelle veineuse plantaire, les contractions des muscles qui par écrasement font remonter le sang, et les inspirations qui l’appellent dans le cœur. Trois actions fondamentales dans la lutte contre les insuffisances veineuses : jambes lourdes, piétinements, stations assisse ou debout. Bouger, c’est bon pour les veines…

Régule la tension artérielle

La tension artérielle est la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. Elle se détermine par les paramètres systolique et diastolique, respectivement au moment de l’éjection du sang par le ventricule gauche et du remplissage du cœur au niveau de l’oreillette gauche. Dans le traitement et la prévention de l’hypertension (16-10), l’activité physique joue également un rôle. Grâce à un entraînement régulier, les artères coronaires se dilatent mieux. Le cœur battant moins vite et le pouls plus lent, la pression sanguine baisse. Le vélo, la nation, la marche à pied… toutes les disciplines dites d’endurance aident de manière efficace à ramener la tension à des chiffres plus proches de la normale.

Décrasse les poumons

Pour ceux qui passent leur temps dans des pièces surchauffées, trop sèches, voir enfumées, un peu d’exercice permet d’augmenter la ventilation et la circulation de l’air dans les bronches et les poumons. Un moyen simple et efficace de drainer les sécrétions bronchiques et sinusiennes, et de lutter contre l’obstruction nasale.

Chez les asthmatiques, l’activité physique est particulièrement recommandée. Progressivement, les difficultés respiratoires s’estompent. Son effet vasodilatateur, surtout après l’entraînement, aide à diminuer le nombre de crises, leur intensité, et la consommation de bronchodilatateurs.

Fait baisser le taux de sucre

Si l’activité physique n’empêche pas la survenue du diabète, souvent liée à l’hérédité, elle peut mieux équilibrer les glycémies et réduire les doses nécessaires d’insuline. Les muscles consomment du glucose, entraînant une diminution du taux de sucre dans le sang. Cet effet persiste même quelques heures après la séance. La transformation, le stockage et l’utilisation du sucre se font plus facilement. Autrement dit, la sensibilité de l’organisme s’améliore, favorisant un meilleur équilibre du diabète. Il va donc falloir réadapter le traitement par injections d’insuline et l’alimentation, en fonction des efforts fournis. Sinon gare aux risques d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie.

Augmente les dépenses énergétiques 

Quelle que soit son intensité et sa durée, l’activité physique contribue à la dépense énergétique. Elle est la seule manière d’augmenter volontairement les dépenses, de garder l’équilibre entre les apports et les dépenses. Associé à un régime alimentaire, elle brûle l’excès de graisse, réduit la surcharge pondérale, remplace une partie de la masse graisseuse en masse maigre. En brûlant les graisses du sang, elle abaisse le taux de mauvais cholestérol (L.D.L et triglycérides) et augmente celui du « bon » (H.D.L), protecteur de nos artères.

Lutte contre l’ostéoporose

Les traitements médicaux, les apports en calcium et en vitamines D ne sont pas les seuls moyens pour prévenir les fractures liées à la déminéralisation des os et du tissu conjonctif. Le sport exerce un effet favorable sur la densité osseuse. A chaque fois que l’on provoque une action musculaire, on sollicite ses points d’attache osseux, stimulant ainsi la formation nouvelle d’os. N’attendez pas la ménopause ou l’andropause pour vous y mettre. Faites-vous un capital osseux dès l’enfance. Il peut représenter un avantage certain à l’âge adulte. La discipline la plus appropriée est sans aucun doute la marche régulière.

Stimule le système immunitaire

Nous connaissons tous des personnes qui résistent à toutes les intempéries et d’autres qui tombent malades au moindre courant d’air. A quoi c’est dû ? De nombreuses études et statistiques épidémiologiques semblent démontrer que l’activité physique renforce les mécanismes immunitaires, grâce à une augmentation des médiateurs chimiques. Bien entendu, il ne s’agit pas d’une garantie absolue pour se protéger des maladies. Beaucoup d’autres facteurs entrent en compte. Mais l’organisme réagit plus vite.

Clarisse Nénard (Bien-être & Santé n°215)

72% des Français ont déjà suivi la prescription de leur médecin lorsqu’il s’agit de sport!!

72% des Français ont déjà suivi la prescription de leur médecin lorsqu’il s’agit de sport!!

Depuis le mois de mars, les médecins peuvent prescrire la pratique du sport à des patients souffrant de maladies chroniques. […]

SPIVI®, le Biking 2.0 en mode gamer !

SPIVI®, le Biking 2.0 en mode gamer !

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de participer à un cours de RPM en mode SPIVI® à […]

Trop enrhumé pour faire du sport?

Trop enrhumé pour faire du sport?

La pratique régulière d’une activité physique booste les défenses immunitaires et permet de préserver notre capital santé. Mais voilà, vous […]

Mon shopping pour rester visible la nuit

Mon shopping pour rester visible la nuit

Quand le soleil se lève tard et que la nuit tombe tôt…  il est important de bien voir et d’être […]

Stages de yoga au Trianon Palace Versailles

Stages de yoga au Trianon Palace Versailles

Le Trianon Palace Versailles invite à la relaxation.  Depuis septembre, le prestigieux établissement versaillais propose Le yoga c’est pour moi! […]

Les Mills et l’UNICEF s’allient dans une campagne MOVE THE WORLD

Les Mills et l’UNICEF s’allient dans une campagne MOVE THE WORLD

Le Fonds des Nations Unies qui protège et défend les droits de chaque enfant et le géant du fitness s’allient dans « Move […]

Centre S.H.I.N |
Le blog de Claudy... |
La Santé vient en mangeant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmacie de Clavières
| mon combat contre l'obéséite
| Dites oui au massage...